Projet coloriages anti-stress – part 1

Hey hey !

Ca fait un bail… ! J’ai été occupée ces derniers temps, et je l’avoue, mettre à jour ce blog n’est pas (encore) dans mes habitudes =P Entre choisir ce qu’on a envie de raconter ou pas, ce qui vaut le coup d’être montré ou non, puis prendre le temps de dégainer son appareil photo / scanner pour faire un article… etc… 

0-paristaipei-une

Bref, voilà un projet qui me tient à coeur et qui commence à prendre forme ! Un livre de coloriage anti-stress pour adultes !
Tout a commencé lorsque j’ai été contactée par ma cousine en vacances à Taiwan. Elle venait de rencontrer un éditeur (par le biais d’une amie prof de dessin) qui cherchait à publier dans les plus brefs délais un bouquin de coloriage pour adultes, sur le thème de Taiwan (ses fleurs, sa culture,… ) pour surfer sur la vague de la mode des bouquins de coloriage. Et il avait apparemment bien apprécié mes dessins persos… Il était donc alors question d’une vingtaine de dessins sur le thème de Taïwan, à produire dans un mois à peu près.
Le projet avait l’air cool, j’ai commencé à plancher dessus, à chercher des idées, à faire les premières esquisses, histoire de voir si ce que je voyais pour ce livre allait dans le sens de l’éditeur. Et j’ai envoyé les premières planches à la main, tout en profitant du mail pour poser quelques questions pratiques concernant les délais réels, le rendu recherché, et mon rôle officiel dans tout ça (ie : quel type de contrat j’allais signer). Et c’est là que tout se corse. Car bien entendu, je communique en anglais, pas en chinois (à mon grand regret), mais bon, le type parle l’anglais également. Seulement il persiste à échanger en chinois pour que ma cousine (en vacances, je le rappelle) serve d’intermédiaire et traductrice.
1. Pas d’effort de communication de sa part, alors qu’il veut que les choses aillent vite et soient réactives (c’est vrai que rajouter des intermédiaires, ça accélère le processus)
2. J’ai appris qu’il avait changé d’avis entre temps, et qu’il fallait « rendre les dessins plus français » et leur donner une « french touch » (comment rend-on un dessin français, je me le demande encore…si quelqu’un a une réponse ?)
3. Il en faut 60 dans « les plus brefs délais » « très vite, le plus vite possible » mais je n’ai jamais eu de précision réelle sur le délai
4. Les 60 doivent être finalisés à l’ordinateur et en vectoriel
5. Concernant le contrat et la rémunération, « on verra selon le temps passé et les dessins produits »

A ce stade là, j’avais produit une dizaine de dessins sur le thème de Taiwan, et j’avais encore une dizaine d’idées au brouillon…
Lorsque j’ai reçu le mail contenant les réponses à mes questions, je dois avouer que je me suis un peu énervée… mais comme il y avait des intermédiaires (l’amie prof de dessin, ma cousine, un autre illustrateur) qui discutaient de tout ça, j’avais le temps pour cogiter et m’énerver de mon côté… j’ai tout de même continué à réfléchir sur le projet et à la manière de le rendre plus « français ». C’est alors que j’ai eu l’idée de cette sorte de journal d’une personne allant de Paris à Taipei, faisant une sorte de comparatif des deux cultures…
Les jours passant, je continuais de produire mes dessins en attendant la réponse. Finalement, il a été décidé que tout devenait de moins en moins sérieux, et qu’il fallait laisser tomber. Et moi, j’avais mes dessins et mes idées qui trônaient sur mon bureau au stade de brouillon à moitié avancé.
Sympa.

Alors j’ai décidé de finir ce projet, qui malgré tout m’enthousiasmait, et de le publier ici, en téléchargement gratuit, pour quiconque aimerait passer un peu de temps à colorier mes dessins, et y trouverait un peu de zen – itude.
Voilà donc un petit coup de gueule, et des dessins à télécharger, imprimer, et colorier !
Ils seront publiés à raison d’un duo de dessins par jour pendant 10 jours. Et voici donc les premières planches de « De Paris à Taipei, journal d’une gribouilleuse française à Taiwan ».


EN : Hey there !
This is « From Paris to Taipei : diary of a french doodler in Taiwan », a project of a coloring book for grown ups. 
It all started when my cousin went to Taiwan, where she met an editor willing to make a coloring book for grown ups, based on taiwan culture. The project sounded pretty nice. I had time and love drawing, the editor had seen some of my personal work and liked it. In the beginning, the editor was apparently talking about 20 drawings on Taiwan culture, and wanted them in about 1 month.
After a few mails sent, and my first drawings, I asked him some questions, just a get some precisions about the work, and the contract.  
1. He wouldn’t write in English (even if he speaks english) and kept on writing in chinese so my cousin has to translate everything meanwhile she was on her holidays. I mean, if you want to be efficient, don’t put any useless work to do for other people who have nothing to do with it. And my cousin was very nice to spend some time on it. Really.
2. He had suddenly changed his mind, and wanted something « more french ». How do you « french up » drawings you purposely made about taiwanese culture ? Just tell me, I would be delighted to know. And what the hell does it mean, to make some drawings look french ? Do i have to draw Eiffel towers and macarons everywhere so it is french enough ?
3. He talked about 60 drawings instead of the 20 he first talked about. 60 drawings « as soon as possible ».  « As soon as possible » but he wouldn’t give me a fucking deadline so I would know if I had to rush or not, and have a decent life for the next weeks or have to work 24 hours a day.
4. And by the way, the 60 drawings have to be vectorized. That means i really need time to work on it. 
5. About the contract… « we will see later, it will depend on the time spent to produce the whole thing, and what kind of drawing you send me ».
What. the. fuck. is. this ? 60 drawings, vectorized, within a deadline that haven’t been fixed, and maybe i won’t be paid for it nor have any recognition of my work. Let me think about it…. Yes I’m totally in !
Are you kidding me ?

As you can tell, I was pretty upset… because within the time he answered me and everything, I had already produced some work, and actually felt pretty enthousiast about that project.
So, after a while, I decided I would continue this project no matter what, so i can put it here, for every one who would like it. For free personal use. If you want to spend some time coloring my drawings, then print them and feel free to use it. It would make me very happy.

The project is based on 10 pair of drawings, made like a comparison between Paris and Taipei. As if it was some random doodler traveling from Paris to Taipei and drawing it on a personal diary.
I will post a pair a day, for the next 10 days. Hope you’ll envoy it. 


So, please enjoy my now personal project : « From Paris to Taipei : diary of a french doodler in Taiwan » ! (click to enlarge it)
From Paris…
2-paris2-taipei

…to Taipei

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s